Présentation de la Communauté de Communes du Val du Beuvron L'agenda de la CCVB Les projets de la CCVB Recherchez sur la CCVB Carte Interactive de la CCVB Contactez nous
 
  Entrée du village de Beaulieu  

 

Mairie : 28, rue Saint Phalle 58420 Beaulieu

 

Téléphone, fax : 03.86.29.08.69

Internet : mairie.beaulieu58@wanadoo.fr

 

Horaires d'ouverture : Vendredi de 9h à 11h

Personnes à contacter :

 

Le maire : M.GRUHIER Henri

 

 

La commune de BEAULIEU est située à 4 kms du chef lieu de canton : Brinon-sur-Beuvron, elle fait partie des 21 communes qui composent la Communauté de Communes du Val du Beuvron.

(Arrondissement de Clamecy, Département de la Nièvre, Pays Nivernais-Morvan, Région Bourgogne)

(28 kms au sud de Clamecy, Chef lieu d’arrondissement,

48 kms au nord de Nevers, Chef lieu du Département)

 

Sa superficie est de 494 hectares et 86 ares, son altitude : 307 m

Elle met en location un logement.

 

Aucun cours d’eau ne passe sur la commune de Beaulieu, un seul ruisseau, voire : un ru, issu de la fontaine Saint-Martin, coule vers le Sud Ouest pour rejoindre la rive droite du Beuvron après un parcours de près d’un kilomètre.

 

Les bois : – Le Bois de la Dame, seul espace boisé de la commune. Ce terrain est privé.

 

Beaulieu, « village fleuri » a obtenu sa première fleur en 1999, il a su la conserver en 2000 et en 2002 a été classé « village fleuri » : 2 fleurs, qu’il conserve.

Beaulieu ne possède pas de hameau, mais uniquement un « écart » et lieux dits (noms de terrains)

Nombre d’habitants permanents : 35 (population légale 2006)

 

Nom des habitants : Aucun nom n’a été trouvé pour les habitants de Beaulieu.

 

Origine du nom : Le nom du village vient probablement du latin Bellus locus, qui signifie beau lieu.

 

Bref historique :

 

Jusqu’au 19ème siècle, le village est régi par la famille de Saint Phalle dont le château s’élève au milieu du pays.

En 1823, le château imposant, dominait la vallée, il est divisé en lots cédés volontairement à bas prix par les frères du dernier marquis Louis Joseph de Saint Phalle resté sans descendance.

Au XIXe siècle, le village s’agrandit, plusieurs maisons se construisent en périphérie, plus modernes et très différentes de celles qui sont groupées autour de l’église.

 

En 1801, la commune comptait 63 maisons : recensement 232 habitants

En 1859, le village comprenait 65 maisons, dont 55 étaient couvertes de chaume, c’était le village le moins peuplé du canton.

 

L’électricité arrive vers 1930 à Beaulieu et en 1945 l’eau courante chez un habitant.

 

On relève en 1789 un Notaire : Maître Goby.

 

Au début du XXe siècle :

-          une auberge,

-          un tisserand qui confectionnait des draps avec  le lin et le chanvre de la région. Son « métier » se trouvait encore dans une cave de grange, près de l’église en 1946. Il s’agissait de M. Gruhier, ascendant de l’actuel Maire de Beaulieu.

-          un café qui existait encore en 1940, tenu par M. Journeau

 

Sa principale activité était et est toujours donnée par les exploitations agricoles et l’élevage de charolais.

Le Sous-Préfet : Marlière, décrit en 1859, le sol comme fertile, fournissant une quantité importante de céréales et les prairies comme donnant des herbages d’excellente qualité.

A cette époque 16ha de vignes étaient recensés, elles donnaient une production de vin de bonne qualité, il ne reste actuellement sur les pentes orientées au sud, qu’environ 2 ha de vignes.

 

Curiosités à découvrir :

 

- Très beau point de vue sur : les monts du Morvan, Champallement, le Mont Rouin

 

-          Le Lavoir de Poujat 

Sur la route de Neuilly, ce lavoir date de l’ancien régime.

Le bassin à l’air libre est alimenté par une source captée, abritée sous une construction dont le toit en voûte est formé de dalles de pierres grises locales, posées en escalier. Peu de lavoirs dans le canton présentent cette disposition, peu confortable pour les lavandières, il est abandonné au XIXe siècle pour un autre construit à proximité mais alimenté par une source différente.

 

-          Le lavoir Saint-Martin :

Construit à proximité de l’antique lavoir de Poujat, alimenté par la fontaine Saint-Martin, située à quelques mètres à l’est, ce lavoir a été restauré en 1989 grâce à des fonds alloués par le Conseil Régional.

Dans l’ancien temps, la source Saint-Martin était réputée miraculeuse et soignait certaines maladies.

 

Les sources alimentant les lavoirs sont permanentes… même lors des grandes sécheresse de 1976 et 2003, il y a toujours eu de l’eau.

           

-          Un porche de grange :

A l’entrée du village, gardé dans son style original, sauf le toit qui devait être de chaume. Il date de 1716 et est en avancée sur la grange, assez large pour permettre l’entrée des charrois.

 

-          Une grange-étable :

Datant du XIIIe siècle, ce bâtiment remanié, abrite une grange, des étables et des écuries. La porte charretière centrale qui marque l’entrée de la grange, ouvre sous un arc en plein cintre.

 

-          Un escalier d’une maison du pays (XVIIIème et XIXème siècle) – près de l’église

Cet escalier en pierre, conservé malgré les transformations apportées à la maison au cours du XIXe siècle, permet l’accès au grenier.

 

-          Le monument aux morts (1920) :

Croix en fonte et fer forgé (H. 3m) –

Sur la route de Michaugues, la croix, offerte par les habitants de Beaulieu et de Michaugues, est implantée en mémoire des morts de la Première Guerre Mondiale. Elle présente la particularité d’être à la lisière des deux communes, qui se partagent ainsi le souvenir des disparus.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Divers :

Pour le 14 juillet, les habitants de la commune se réunissent autour d'un repas en commun dans la salle de la Mairie.

 

  Eglise Saint-Michel à Beaulieu  

Patrimoine religieux :

 

-          L’église Saint-Michel

 

      Cette église de même que le cimetière, est commune aux villages de Beaulieu et Michaugues.

Construite en pierres jaunes de Bourgogne, elle date du XIIIe siècle mais a été pratiquement entièrement reconstruite au XVIe siècle. Elle est de plan rectangulaire, en 1880, son clocher est reconstruit et abrite une cloche datant de 1508. Le portail est d’origine avec son tympan ogival.

Elle a été totalement restaurée à l’extérieur en 2000.

Au nord de l’église et jouxtant cette dernière,  se trouve le presbytère, construit en 1842. A cette époque un desservant y logeait et avait à charge plus de 550 paroissiens.

 

A voir dans l’église :

 

-          Une statue de Saint-Michel du XVe siècle terrassant le dragon, en pierre polychrome (H. 110 cm)

 

-          Les fonts baptismaux du XVIème siècle (H. 110 cm) :

La cuve baptismale de forme octogonale est réalisée dans un seul bloc de pierre de Dompierre sculpté.

Les motifs des 8 faces alternent et représentent des quadrilobes et des fenêtres doubles gothiques tréflées.

 

-          Sépulture du début du XIXème siècle : (70 x 170 cm)

Beaulieu étant le siège de la seigneurie de la famille de Saint-Phalle, l’église en abrite la sépulture.

La dalle funéraire est celle du marquis Louis-Joseph de Saint-Phalle, Maire de Beaulieu de 1789 à 1818, décédé le 2 août 1822.

 

-     Un tableau en bronze argenté représentant le « Chemin de Croix »

 

Ouverture de l’église pour la célébration des cérémonies (baptèmes, mariages, obsèques)

 

 

 

 

Ouverture de la station-service de Brinon sur Beuvron

La station service de Brinon sur Beuvron est ouverte, rue du père castor, direction Saint Révérien. Elle est constituée d'une station de carburant VL PL, d'une station de lavage, d'un aspirateur, d'un gonfleur et d'une borne camping car. Pour mieux vous servir vous pouvez vous procurer des cartes d'abonnement ou prépayées à la CCVB.