Présentation de la Communauté de Communes du Val du Beuvron L'agenda de la CCVB Les projets de la CCVB Recherchez sur la CCVB Carte Interactive de la CCVB Contactez nous
 
  Vue sur étang  

Mairie de Champlin : 58700

 

Téléphone - Fax : 03.86.29.03.29

           Internet : mairie.champlin@wanadoo.fr

 

Jours et horaires d’ouverture : Mercredi : 9 H à 12 H

 

Personnes à contacter :

 

Le maire : M. VIEILLARD BARON Bernard

     

La commune de CHAMPLIN, d’une superficie de 791 hectares, Altitude : 240 m, dépend du canton de Prémery. Elle fait partie des 21 communes qui composent la Communauté de Communes du Val du Beuvron.

(Arrondissement de Clamecy, Département de la Nièvre, Pays Nivernais-Morvan, Région Bourgogne)

 

La commune est propriétaire de 38 ha de bois et 5 ha de terres labourables.

Aucun hameau, n’est rattaché à Champlin.            

 

Les bois : Les Usages de Champlin

 

Cours d’eau : Le ruisseau d’Arthel

 

Nombre d’habitants permanents :  31  (population légale 2006)

 

Origine du nom : Le camp des Allains, Canabo en 1136, Champlin en 1480

 

Bref historique :

 

La commune de Champlin est située sur la voie romaine allant de Champallement à Entrains-sur-Nohain.

Le fief dépendait de Montenoison.

Un manoir est construit au XVIIIe siècle. Des fermes à l’architecture soignée (XIXe siècle), rappellent la vocation agricole de la commune.

 

Curiosités à découvrir :

 

-          La ferme de Bavesle (1830 – 1850):

La grange est à haut pignon pointu, de chaque côté, ont été installées les étables et les écuries.

La large porte est surmontée d’une fenêtre, toutes deux sont plein cintre, et au-dessus a été posé un œil-de-bœuf.

Un décor de brique souligne l’arc de chaque voûte sur toutes les ouvertures, même les petites fenêtres en demi-cercle éclairant les écuries.

 

-          Le mur pigeonnier (1830 – 1850) :

Dans ce bâtiment, on retrouve le style du milieu du XIXe siècle des grands domaines.

- Ouvertures en plein cintre ou en anse de panier dont les arcs sont soulignés de brique ou de pierre.

La construction centrale, en saillie, forme une tour à pigeons, trois consoles supportent une longue pierre d’appui.

 

-          Le lavoir du XIXe siècle :

Ce lavoir possède une cheminée dont l’âtre s’ouvre dans un angle. Son rôle, était de chauffer l’eau de la lessive. Il est alimenté par la source du « Poirier de Fer » dont l’eau serait réputée guérir les fièvres.

 

-          Les murgers en pierre sèche :

Au XIXe siècle, les murgers sont décrits comme de « vastes amas de pierre de plusieurs mètres de hauteur et de largeur, sur une étendue de plusieurs kilomètres ». Ces clôtures pluriséculaires de pierre sèche délimitent « les héritages ».

 

 

 

 

Patrimoine religieux :

 

-          Eglise Notre-Dame-de-la-Nativité (1869 – 1870) sur la route d’Arthel

 

De style néo-roman, elle a été construite sur l’emplacement d’une chapelle du XVIe siècle, en partie détruite par le feu. Il est d’abord prévu d’y faire des réparations mais l’abbé Lyon propose une  autre construction. Son projet est adopté en mars 1866, cependant les travaux ne commencent qu’en mai 1869 et s’achèvent en novembre 1870.

 

A l’intérieur de l’église :

 

-          Les vitraux de 1870 :

Trois vitraux ornent le chœur :

- Le prophète Elie prêchant est dû à la générosité d’Elie Maringe, alors Maire de Champlin

- La très Sainte Vierge est un don de Lutz, architecte de l’église

- Saint-Jacques, offert par l’Abbé Gauthé, curé de la paroisse.

 

-          Le maître-autel de 1870 - sculpteur : Balay Pierre

L’autel est un don de la commune de Champlin à son église paroissiale.

 

-     L’autel de la Vierge de 1887 – sculpteur : Imbert

L’une des dernières volontés d’Elie Maringe, Notable de Champlin décédé le 21 février 1887, est que l’on fasse ériger un autel dans la Chapelle de la Vierge.

L’Autel est d’une réalisation sobre exécuté à Nevers et transporté à Champlin, il présente un décor d’arcatures aveugles en plein cintre reposant sur des colonnettes à chapiteaux sculptés.

 

-          Une huile sur toile de 1758 représentant la naissance de la Vierge

 

-          Cuve des fonts baptismaux de la fin du XIXe siècle en faïence de Nevers

Les fonts baptismaux comportent deux cuves juxtaposées formant une demi-sphère.

 

 

Ouverture de la station-service de Brinon sur Beuvron

La station service de Brinon sur Beuvron est ouverte, rue du père castor, direction Saint Révérien. Elle est constituée d'une station de carburant VL PL, d'une station de lavage, d'un aspirateur, d'un gonfleur et d'une borne camping car. Pour mieux vous servir vous pouvez vous procurer des cartes d'abonnement ou prépayées à la CCVB.