Présentation de la Communauté de Communes du Val du Beuvron L'agenda de la CCVB Les projets de la CCVB Recherchez sur la CCVB Carte Interactive de la CCVB Contactez nous
 
  lavoir de chevannes  

Mairie : 58420 CHEVANNES-CHANGY

 

Téléphone/fax : 03.86.29.67.12

             Internet : mairie.chevannes-changy@laposte.net

 

Jours et horaires d’ouverture : Mardi et vendredi de 17 H à 19 H

 

Personnes à contacter :

 

Le maire : M. AUBRUN Michel - Tél/fax. : 03 86 29 74 82

 




Ouverture de l’Agence postale communale :

 

- Lundi, jeudi, vendredi : 8H30/9H30 – 14H30/17H30

- Mardi : 8H30/9H30

- Samedi : 8H30/10H30

 

La commune de Chevannes-Changy est située à 5 kms chef lieu de canton : Brinon-sur-Beuvron, elle fait partie des 21 communes qui composent la Communauté de Communes du Val du Beuvron.

(Arrondissement de Clamecy, Département de la Nièvre, Pays Nivernais-Morvan, Région Bourgogne)

 

Sa superficie est de 1892 hectares : surface agricole utilisée : 1422 ha, surface boisée : 415 ha

Altitude : 230 m

La commune est propriétaire de 165,59 ha de bois :

126,32 ha pour la section de Chevannes et 39,27 ha pour la section de Changy

 

Les principaux bois communaux : Bois de Chevenat et bois du Mondé

                                   

La commune met en location ses bois communaux :

-  Droit de chasse dans les bois communaux de la section Chevannes à la Société de chasse de Chevannes-Changy et les bois communaux de la section Changy pour le groupement des chasseurs de Changy.

Cours d’eau : Le ruisseau d’Arthel et le ruisseau le Canard

 

4 hameaux sont rattachés à la commune : Treigny, Prévent, Changy et les Masserons

 

Nombre d’habitants permanents :  157 (recensement de 1999)

                                                           61 résidences principales – 73 résidences secondaires

                                                    161 habitants (population légale 2006)

La commune loue les logements : de la poste, de la mairie, de l’ancien presbytère et le logement de l’épicerie/tabac

 

Nom des habitants : Les Chevannois

 

Origine du nom :

Deux origines pour deux villages rassemblés : Chevannes et Changy.

- Chevannes : Cavanniacus, nom d’un romain, ou villa Cavaniaca/chevanii Brinonem

- Changy : Cangiaco Changyacum

 

Sous l’Ancien Régime la commune s’appelait : Chevannes-sous-Montenoison

 

Bref historique :

 

En 1822, Treigny est rattachée à Chevannes, la nouvelle commune s’appelle Chevannes-Treigny.

Pour cause de vétusté l’église de Treigny fut abandonnée et une nouvelle église a été reconstruite à Chevannes.

 

En 1836, Changy est rattachée à Chevannes-Treigny, elle prend alors le nom de Chevannes-Changy.

 

Les terres de Chevannes, bien estimées, sont en partie la possession des seigneurs de Montenoison. La Comtesse Mahaut, fait don d’une partie de ses terres au prieuré de Saint-Révérien qui les conserve jusqu’à la révolution.

Treigny dépendait du prieuré de Saint-Révérien et Changy dépendait d’Auxerre.
 

Curiosités à découvrir :

 

-          L’arbre de la liberté :

La plantation de ce tilleul, devant l’église, remonterait à celle de la commune, milieu du XIXe siècle.

 

-          Les cinq lavoirs :

-          Le lavoir de Treigny,

-          Le lavoir de la route des Brosses à Chevannes du XIXe siècle, construit près du ruisseau du Corvol, en contrebas, il faut descendre quelques marches pour accéder à ce petit lavoir à impluvium qui permet à l’eau de pluie de compléter le débit du ruisseau qui alimente le bassin.

-          Le lavoir de la Picherotte situé route de Taconnay,

-          Le lavoir des Masserons, important et restauré,

-          Le Lavoir de la Montagne, lavoir couvert depuis 1894 et restauré en 1998.

 

-          L’Aqueduc de la Montagne : du XIXe siècle

En pierres taillées (H. 103 cm, L. 160 cm)

La dalle de couverture est soutenue par un pilier central, le trajet souterrain du ruisseau n’est pas rectiligne, il serpente sous terre pour rejoindre, en dehors de l’aqueduc, le méandre du ruisseau qui alimente le lavoir de la Montagne.

-          Château de Changy : XVIIe – XVIIIe siècle

Ancien fief dépendant de la châtellerie de Montenoison. A partir du XVe siècle, la famille Andréas la possède jusqu’au XVIIIe siècle. Le dernier de la famille Andréas lègue ses biens à l’hôpital de La Charité. Ce château ou plutôt maison forte, possède un banal moulin, des bois et terres, il reste un énorme colombier arasé et éventré sur ordre, sans doute, des autorités du district à la Révolution.

 

-          Château de Treigny : du XVIIIe siècle 

Il est le centre d’un important domaine agricole, l’église de Treigny lui faisait face, son corps de logis principal rappelle les demeures classiques de plaisance de la fin du XVIIe siècle.

 

-          Maison : XVe siècle

Une maison possède sur le haut de sa façade une petite fenêtre à meneaux, dont le linteau, comme la pente du toit, sont représentatifs du XVe siècle.

 

-          Demeure du milieu du XIXe siècle :

Située sur la route de Brinon, derrière sa grille on peut voir cette demeure qui prend des allures de petit château avec son perron et son escalier d’honneur.

 

-          Une maison de la fin du XVIIIe- XIXe siècle : (Place de l’église)

Elle  possède un pigeonnier accolé à la demeure. Traditionnellement ce bâtiment  est réservé aux châteaux mais pour éviter toute confusion, ce privilège seigneurial a été contourné, le pigeonnier est de forme carrée.

 

-          Ancienne tuilerie – (séchoir) :

Route des Oucherons, une tuilerie appartenait à la famille Goumet, elle fabriquait des briques, des tuiles et du carrelage. Il reste le séchoir, bâtiment long au toit bas, monté sur pilier sans mur, afin de laisser passer l’air.

Les fondations du four construit au bout du séchoir sont encore visibles.

L’activité a cessé en 1920. Il sert actuellement de remise pour matériel agricole.

 

-          Le puits du XVIIIe siècle avec support et portique de pierre

 

-          Le vieux pont fait de quatre blocs de pierre de 30cm d’épaisseur placés bout à bout deux par deux assure encore aujourd’hui la jonction entre les maisons de la rive droite et de la rive gauche du ruisseau de Corvol

 

 

 

  Eglise de Chevannes  

Patrimoine religieux :

 

-          Eglise de Chevannes : Saint-Cyr et Sainte Julitte, patrons de la paroisse de Chevannes.

 

-          La chapelle de Changy : XVIe – XIXe siècle :

 

Cette chapelle est dédiée à Saint Jacques le Majeur, au XIe siècle, elle faisait partie d’une paroisse qui dépendait  d’Auxerre, elle est située sur le Chemin des pélerins de Saint Jacques de Compostelle. Son plan est carré, son clocher-porche en saillie abrite une cloche en bronze datant de 1668.

Magnifique panorama depuis cette chapelle.

 

Dans cette chapelle : Une statue d’un évêque inconnu (H. 50cm) datant du XVe siècle.

 

A voir dans l’Eglise :

 

-          Une huile sur toile (170 x 120 cm) représentant les patrons de la paroisse de Chevannes : Saint-Cyr et Sainte Julitte, datant du XIXe siècle.

 

-          Une Statue de Sainte Anne du XVIe siècle en pierre polychrome (H. 64cm)

 

-     Un ostensoir en bronze doré (H. 60cm), un calice en argent du XIXe siècle, un reliquaire de procession en bronze doré (H. 26 cm) de la fin du XIXe siècle 

 

Ouverture de l’église pour visite : Demander la clef à Monsieur René Mougne

 

Des messes sont célébrées à l’occasion des cérémonies comme : baptêmes, mariages, obsèques

 

 

Ouverture de la station-service de Brinon sur Beuvron

La station service de Brinon sur Beuvron est ouverte, rue du père castor, direction Saint Révérien. Elle est constituée d'une station de carburant VL PL, d'une station de lavage, d'un aspirateur, d'un gonfleur et d'une borne camping car. Pour mieux vous servir vous pouvez vous procurer des cartes d'abonnement ou prépayées à la CCVB.